Le Blog

Parcours d'entrepreneur : Laurent HENEMAN CEO et Fondateur de Quizwer

24/6/2021
Entrepreneurs
Laurent HENEMAN
Parcours d'entrepreneur : Laurent HENEMAN CEO et Fondateur de Quizwer

Sandra :

Salut Laurent, j'ai cru comprendre que tu étais très occupé en ce moment alors tout d'abord, je tenais à te remercier d'avoir accepté de répondre à mes questions ;)

Hello, c’est moi qui te remercie pour me donner cette opportunité de parler de mon projet un peu fou qu’est Quizwer.

Sandra :

Tu es le fondateur de Quizwer qui est une plateforme éducative pour tous.Pour que tout le monde comprenne mieux l'enjeu du développement d'un tel outil, peux-tu m'expliquer concrètement ce que cette plateforme peut changer pour les acteurs de l'éducation ?

Tout d’abord, Quizwer se veut accessible à toutes et à tous, à l’ensemble donc des acteurs de l’éducation mais aussi aux apprenants.

L’utilisateur est mis au centre de chaque fonctionnalité développée de manière à lui simplifier ses tâches de production de contenus pédagogiques ou faciliter l’apprentissage. Quizwer se veut aussi « user friendly ».

Un réflexion pédagogique, une réflexion sur l’ui et l’ux  sont  menées sur cette production et l’apprentissage afin de répondre au mieux aux différents besoins et enjeux éducatifs (gamification, expérience utilisateur, gestion mentale…).

Enfin, aucun utilisateur n’est oublié : Quizwer propose de pouvoir adapter les contenus produits pour les enfants ayant des difficultés. L’accessibilité fait partie des préoccupations au cours des développements.

Sandra :

Je suis curieuse de connaitre comment cette idée a germée  ? Dans ta carrière, tu as probablement dû faire des constats qui t'ont permis de voir qu'un tel outil serait utile ?

Effectivement, j’ai pu manipuler des plateformes proposant de la production de contenus pédagogiques , voir développer des fonctionnalités pour certaines plateformes existantes et le constat était souvent le même : des usines à gaz, des productions limitées, des tarifs élevés, des technologies dépassées…

Et puis, j’avais besoin de renouer avec le système éducatif, Quizwer en est une opportunité.

Sandra :

Rembobinons un peu. J'ai cru comprendre que dans une autre vie tu étais enseignant alors comment on passe d'enseignant à développeur et surtout porteur d'un projet aussi ambitieux ? (ton parcours de reconversion du genre type de formation suivie...)

Effectivement, j’ai été enseignant pendant un peu plus de 16ans. Devenir enseignant était incontournable pour moi car c’est l’école qui m’a permis socialement de m’élever.  J’avais donc une mission ; celle d’aider à mon tour les enfants. J’ai également été pendant quelques années formateur à l’Ifp. Au bout de quelques années d’enseignement.  j’avais l’impression de ne plus être utile… ce sentiment m’a poussé donc à envisager une autre vie, celle de développeur.

Ce changement s’est fait sur plusieurs années. Je n’ai suivi aucune formation. Je me suis formé en autodidacte en parallèle de mon métier de prof.

J’ai commencé par les bases : html, css et actionscript 3 qui était utilisé dans flash, car je réalisé des animations éducatives en flash.

Cela m’a pris pas mal de temps car je n’avais pas le droit à l’erreur. Et puis, j’ai pris un statut auto entrepreneur et j’ai cumulé les deux jobs pendant quelques années. J’ai trouvé mes premiers clients qui tout de suite m’ont accordé leur confiance. L’activité étant croissante, j’ai pris un mi-temps et j’ai eu quelques doutes. J’ai donc repris un temps complet, toujours en cumulant les postes mais c’était l’année de trop. J’ai donc démissionné et je me suis uniquement consacré au développement. Cette reconversion professionnelle m’a pris 5 ans environ.

Sandra :

Tu as toujours étais passionné par la programmation mais tu t'es reconvertis sur le tard. On le voit aujourd'hui, c'est difficile pour les profils reconvertis de trouver une première expérience professionnelle.Concrètement, toi, en tant que développeur web, avant de te lancer dans l'aventure Quizwer, tu possèdais déjà d'autres expériences sur ce type d'emploi ?

Je n’ai jamais eu de difficulté à trouver des missions et je mesure la chance que j’ai.

Je me suis décarcassé pour y arriver et cela ne se fait pas d’un claquement de doigts.

J’ai pu réaliser de très beaux projets éducatifs et je continue encore aujourd’hui à accompagner des entreprises tournées vers l’éducation. Se dire que ces projets développés vont permettre à des enfants d’apprendre en s’amusant c’est gratifiant.

Sandra :

Toi aussi avant quizwer tu as bataillé pour décrocher ton premier job ?Comment tu t'y es pris pour tes recherches ?

Comme je le disais précédemment, je pense que j’ai eu beaucoup de chance car je n’ai pas dû souvent chercher des missions. Je me suis inscrit sur des plateformes au cas où mais je n’en ai jamais eu besoin.  J’ai tout de suite eu des clients qui m’ont fait totalement confiance.

Sandra :

Aujourd'hui, tu t'es lancé dans l'entrepreunariat. Quelles sont les difficultés principales auxquelles tu as du faire fasse ?

Aujourd’hui, je suis toujours développeur et effectivement je me suis lancé dans ce projet fou. Les principales difficultés sont le temps, l’argent et le fait d’être seul.

Comme j’aime les choses bien faites, il a fallut quand même faire des dépenses, j’ai donc travaillé encore plus pour pouvoir assurer celles-ci. Cela m’a permis de monter une société, de prendre un stagiaire, de missionner une graphiste, un développeur pour l’application en réalité augmentée... Je suis aujourd’hui très content de pouvoir collaborer avec de belles personnes. Cela demande beaucoup d’énergie car en parallèle je poursuis mes missions.

Le temps est aussi clairement un problème car comme je suis tout seul, et qu’il faut gérer beaucoup de chose, cela ne va jamais assez vite… Depuis deux semaines, un stagiaire a rejoint l’aventure et  participe au développement notamment au player d’activités.

Sandra :

Cette condition d'entrepreneur c'est pas simple surtout au début, toi personnellement il t'a manquait quoi comme béquilles dans cette palpitante aventure ?

Il m’a manqué clairement un accompagnement sur le côté business, investisseur, aides…

Je dois reconnaître que ces secteurs sont un peu ma bête noire car je sais que c’est technique et que cela demande aussi pas mal de temps. Je devais bénéficier d’un accompagnement par le French Tech mais tu connais la suite ; le covid est passé par là…

Sandra :

Selon ton expérience, quels conseils donnerais-tu as un dév qui lui aussi souhaiterait voir leur propres idées de projets comme un objectif de carrière ?

Tout d’abord, je pense qu’il faut avoir une grande capacité de travail car cela demande beaucoup d’énergie. Ensuite, il faut prévoir financièrement quelques coûts (logo, dépôt de marque…) et enfin foncer et ne pas avoir peur des échecs ou des erreurs.

Pas mal de fondateurs reconnaissent que se faire accompagner par des incubateurs ou autres est une bonne chose car cela permet de rompre avec l’isolement.

Pour ma part, je n’ai pas pris cette option pour l’instant…

Sandra :

Tu as rejoins l'espace coworking wtf au tout début de l'aventure, j'ai même ouïe dire que tu es le premier à avoir rejoins le serveur... Tu recherchais quoi à l'époque en te rapprochant de la communauté ?

J’avais besoin de parler du projet avec l’objectif de pouvoir trouver d’autres fous pour se lancer dans cette aventure. Deux étaient partants, mais cela s’est avéré compliqué lorsque l’on a commencé à parler de création de société. J’ai donc finalement continuer seul l’aventure.

Sandra :

Avec le recul, cela fait maintenant plus de 8 mois qu'on partage notre quotidien alors dis moi concrètement ce que tu as trouvé chez wtf ?

Ce qui est la marque de fabrique de wtf, c’est avant tout la bienveillance quelque soit son origine au sens large du terme.

Je crois que wtf apporte un réconfort à ceux qui se sentent seul et qui ont des difficultés à trouver des missions ou un emploi dans le dev.

J’essaye de temps en temps d’apporter mon regard ou mon expérience  sur certains posts. Le Chanel Quizwer me permet de parler des avancées, des rencontres réalisées ou de poser des questions.

Sandra :

Maintenant que tu es propulsé et que des projets pour quizwer se dessinent concrètement pour toi d'ici la rentrée, une grande question subsiste : Vas-tu nous quitter ?

Je ne crois pas. Je ne te cache pas que je vois très loin avec ce projet et je serai ravi de pouvoir monter une petite équipe autour de ce projet. Donc je pense que l’on aura encore pas mal de choses à partager et à se raconter.

Sandra :

Je crois que l'avenir de ton application prend un tournant favorable et même si ce secret perdure jusqu'à septembre, je suis convaincue qu'enfin tu vas récolter les fruits de ton travail acharné. Alors qu'est-ce que je pourrais te souhaiter pour la suite ?

C’est vrai qu’il y a beaucoup d’attentes autour de ce projet, et que je suis avec Brice, dans la dernière ligne droite. La rentrée sera marquée par pas mal d’annonces dont la campagne participative qui permettra d’assurer, je l’espère, la prise en charge des dernières dépenses conséquentes.

Je crois que ce qui me plait, ce n’est pas un éventuel succès mais bien le partage et son utilité éducative, les challenges et les rencontres que cela génèrent.

Donc souhaite moi simplement bonne chance pour la suite..

Lire aussi
Ma reconversion professionnelle - Épisode 1
22/6/2021
Reconversion
Alissone

Ma reconversion professionnelle - Épisode 1

2 ans après avoir pris la décision de changer de métier j'avais envie de faire un petit bilan sur ce grand saut dans le vide....
Qui sont Sandra et Freddy, fondateurs de WTF ?
22/6/2021
Entrepreneurs
Anouchka MAURER

Qui sont Sandra et Freddy, fondateurs de WTF ?

Découvre qui se cache derrière WTF... Sandra et Freddy se dévoile sous les questions d'Anouchka
Dans les yeux d'un junior
22/6/2021
Reconversion
Alexis Cabilic

Dans les yeux d'un junior

S'inscrire à la newsletter
merci ! tu es bien inscrit à notre newsletter !
Oops ! je crois qu'il y une erreur !